top of page

Troubles émotionnels

Une émotion est une réaction psychophysiologique, influencée par notre environnement. 
Elle se traduit par un ensemble de réactions spécifiques : motrices, comportementales et physiologiques

Certaines personnes ne ressentent que peu, voire aucune émotion, face à certaines situations.

D’autres, au contraire, se retrouvent submergées par leurs émotions.

C’est cette carence ou ce trop-plein émotionnel que l’on qualifie de trouble émotionnel .

Généralement, lors de troubles émotionnels les personnes font face à une fatigue tant physique que mentale. Cela implique des difficultés à prendre des décisions, des soucis de mémorisation, de concentration qui peuvent amener à un profond manque de motivation.

Les états émotionnels peuvent être de différentes natures : déni, agressivité, repli sur soi, stress, anxiété, tristesse pouvant aller jusqu’à la dépression ou le Burn-out

 


STRESS ET ANXIETE

Le stress est un état physique mettant le corps en alerte, en prévision d’une agression ou en réponse à une situation d’angoisse qu’il faut affronter.

Cet état de l’organisme se manifeste par la sécrétion de l’adrénaline. Cette sécrétion provoque l’augmentation du rythme cardiaque, de la tension artérielle et de la glycémie. Ce n’est rien d’inquiétant lorsque cela arrive ponctuellement, mais lorsqu’il s’installe et devient régulier, il y a de quoi s’alerter.

L’anxiété est une peur irrationnelle, car il n’y a aucun danger immédiat, alors que la personne imagine déjà le pire des cas. Elle se donne du stress volontairement pour de petites choses qui n’en valent pas la peine. A cette étape, en plus de l’adrénaline, l’organisme sécrète du cortisol. Lorsque l’anxiété est généralisée et devient sévère, elle conduit à une dépression.

Les symptômes du stress ou de l’anxiété sont relativement semblables. Ils se traduisent par des malaises physiques tels que de l’agitation, des tremblements, de la fébrilité… La peur, la tristesse, le sentiment d’impuissance ou de culpabilité ainsi que les difficultés de concentration ou d’attention soutenue constituent aussi d’autres manifestations du stress ou de l’anxiété.

La sophrologie, la thérapie somato-émotionnelle et l’hypnose sont trois techniques naturelles, simples et efficaces pour venir à bout du stress et de l’anxiété. Elles permettent de restaurer la sensation de sécurité intérieure et la confiance en soi.

Le travail se fait également autour des émotions car ce sont bien les émotions ressenties qui provoquent la mise en tension du corps et de l’esprit. Apprendre à évacuer la colère, surmonter les peurs, faire passer sa tristesse, gérer ses frustrations et surtout identifier ses besoins.

 


ETAT DEPRESSIF

La tristesse et les déceptions font partie de la vie. Et il est normal de se sentir déprimé après un événement grave tel qu’un deuil. Mais parfois, un véritable mal-être s’installe, on a l’impression que l’on n’en sortira jamais.

Une personne atteinte de dépression ressent les émotions négatives plus intensément et durant plus longtemps que la plupart des gens. Elle a plus de mal à contrôler ses émotions et peut avoir l’impression que sa vie se limite à une souffrance constante


Etant donné qu’il s’agit d’une maladie à part entière, un suivi médical est indispensable. Généralement, la médecine conventionnelle traite les personnes touchées par ce trouble avec une prescription d’antidépresseurs accompagnés d’une psychothérapie.

Les techniques de la sophrologie, de la thérapie somato-émotionnelle et de l’hypnose ont la particularité de s’adapter à l'histoire et à la personnalité de la personne, ainsi qu’à ses objectifs. En complément du parcours médical, elles peuvent apporter une solution favorisant un réel retour de la confiance en soi.

Grâce à ses nombreux bienfaits, la sophrologie, la thérapie somato-émotionnelle et l’hypnose offrent de stimuler les ressources temporairement mises en pause par la personne, et de retrouver le goût de la vie.
La personne va redécouvrir ses forces, ses qualités, ses propres ressources et se reconnecter à “l'ici et maintenant”.

 


BURN-OUT

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qualifie cet état comme un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail. 

Ce trouble fait son apparition chez la personne de manière progressive, presque sournoise. 
Ses conséquences sont un épuisement des ressources physiques, mentales et émotionnelles

Etant donné que ses effets procèdent par étapes, insidieusement, il s'avère nécessaire de prendre en charge le phénomène le plus tôt possible, de manière à éviter que la situation ne s’enlise.

Plusieurs phénomènes expliquent ces sources d’épuisement au travail : l’exigence des tâches, le manque d’autonomie, la difficulté à gérer les émotions ou encore le manque de reconnaissance.
D’autres causes, davantage en lien avec la personnalité, peuvent favoriser l’installation du Burn-out telles que l’addiction au travail, l’attrait pour le perfectionnisme, la mauvaise gestion du stress ou encore une mésestime de soi prononcée. 

La personne peut arriver à perdre toute confiance dans sa compétence ainsi que sa confiance en elle.

De ce ressenti découle une irritabilité sévère pouvant conduire à une détérioration des relations avec les autres collaborateurs, ainsi qu'une aversion totale pour les tâches à accomplir.

Rencontrer un spécialiste de la relation d'aide est l’une des clés pour s’en sortir grâce au travail d’accompagnement thérapeutique. 

L’objectif étant de rendre la personne actrice de la situation pour qu’elle prenne conscience de ce qui se joue en elle afin de mieux se protéger, de restaurer sa confiance en soi et de développer l’estime de soi pour qu’elle puisse à nouveau vivre en harmonie avec ses valeurs, qu’elle retrouve ce qui fait sens en elle, alignée avec ses besoins, et vive tout simplement un vie qui va l’épanouir.
 

DEUIL

Le deuil nous concerne tous et il y a autant de deuils que de personnes, et chacun(e) vit un processus unique selon le contexte du décès et la relation entretenue avec le défunt.

Le deuil ne se "fait" pas, ne se "gère" pas.
C'est un cheminement personnel, un processus non linéaire et évolutif.

Il faudra passer par différentes étapes pour réussir à cicatriser.
Après avoir subi le choc, connu le déni, la colère, la tristesse et la résignation, viendra la phase de l’acceptation avant d’entamer celle de la reconstruction.

La perte d'un être cher est une épreuve difficile à surmonter. On est bien souvent "coupé de soi".
Lorsque le soutien des proches ne suffit pas, un accompagnement thérapeutique peut être nécessaire.

Vivre un deuil désigne aussi d’autres pertes douloureuses, comme une rupture amoureuse, un divorce, une fausse-couche ou l'infertilité qui peut être vécue comme une perte (d'identité, du rôle dans l’arbre généalogique, sentiment d’inclusion sociale...) celle d'avoir toujours voulu être parent.

Le "travail de deuil" restera le même.

La sophrologie et la thérapie somato-émotionnelle permettent de se relier à son corps, à ses sensations, à revenir au présent quand l'esprit est bien souvent accaparé par le passé et angoissé par le futur. 
Ces méthodes aident à entrer en contact avec ses émotions et offre l'espace pour les exprimer. 
Au fur et à mesure, d'autres émotions, d'autres sensations seront ressenties, des ressources vont se mobiliser et la personne endeuillée pourra intégrer sa perte, se remettre en mouvement et réinvestir sa vie.

L’hypnose, quant à elle, permet de relancer un travail de deuil bloqué.
Si quelques mois après la perte, le travail de deuil est difficile, que des symptômes de blocage apparaissent ou qu’un besoin incontrôlable de donner ou recevoir un dernier au revoir se fait ressentir, l'accompagnement par l’hypnose peut alors commencer.


Cette méthode aide à faire ses "adieux" dans un état hypnotique, à gommer les mauvais souvenirs ou les images douloureuses (suite à une longue maladie par exemple), à réorganiser certaines pensées pour se libérer des regrets et du poids de la culpabilité.


Petit à petit la personne retrouvera des pensées paisibles lui permettant de finaliser son travail de deuil.

bottom of page